Usuario - - Acceso de usuarios
Martes - 25.Septiembre.2018


be natural - NIF B70101464
política de privacidad del portal
Estás en: Noticias

Descente au cœur des ardoisières

Le Musée de l’ardoise permet aux visiteurs d’effectuer un saut dans le temps pour plonger dans le passé industriel ardoisier de Martelange.

Dimanche dernier, les ardoisières de Haut-Martelange étaient ouvertes au grand public. Le site est exceptionnel: plus de 22 bâtiments et vestiges historiques répartis sur 8 ha invitent à se promener au contact d’une industrie typique des Ardennes.

Les bâtiments industriels avec la scierie, les ateliers des fendeurs, la forge, la menuiserie et la serrurerie, les galeries souterraines, les bureaux, les maisons des ouvriers ainsi que la villa du patron avec parc à l’anglaise et chalet de chasse forment un ensemble d’exception.

En 2003, l’État Luxembourgeois a acheté le site pour le transformer en musée de l’ardoise. Depuis 1992, les Amis de l’Ardoise œuvrent à la conservation du patrimoine ardoisier de la région de Martelange et du Luxembourg et travaillent ensemble avec les autorités de l’État et communales dans la réalisation d’un musée vivant, témoin du passé industriel ardoisier.

Grâce à l’ASBLdes amis de l’ardoise

Une visite guidée de deux heures était assurée ce dimanche par Georges Dahm et Heinz Handke. On ne se bousculait pas au portillon, mais il y avait cependant des visiteurs venus évidemment du Grand-duché mais aussi du côté belge de la frontière, des Hollandais et des Allemands.

La découverte du patrimoine industriel débute avec une visite du Musée de l’Ardoise, retraçant le travail du schiste depuis son extraction jusqu’au produit fini. Une démonstration du métier ardoisier fait partie intégrante de ce premier contact avec le site muséal de Haut-Martelange tout comme des explications concernant les éléments majeurs du site industriel de Haut-Martelange. La visite guidée dure deux heures, le temps de découvrir les expositions, les anciennes machines, une chambre d’extraction située à 10 m de profondeur. La visite est complétée par un film sur l’industrie ardoisière produit par René Leclère, un producteur luxembourgeois renommé, en l’année 1930.

Georges Dahm, un des bénévoles de l’association précise: «Durant ces deux dernières décennies, le travail des bénévoles a été remarquable, les Amis de l’Ardoise ont promu la réalisation d’un musée vivant en animant le site par des visites guidées avec démonstrations du métier ardoisier, en faisant de nouveau circuler un train à voie étroite, en organisant des cours de forge, des stages d’archéologie industrielle, des programmes pour classes scolaires.»

Les Amis de l’Ardoise ASBL se composent d’un comité d’une dizaine de personnes présidé par Agnès Hoogenhout et d’un groupe de 30 membres actifs, ceci dans une association qui compte actuellement de plus de 200 membres.
 
 
Découverte du site ardoisier de Haut-Martelange en train industriel, le site est fermé de décembre à mars
 
 
Source: lavenir.net  /  MARTELANGE. jeudi 05 septembre 2013
 
 
 

 

Compártelo:
meneame digg delicious technorati google bookmarks yahoo blinklist twitter Facebook Facebook
ir arriba

v02.15:0.01
GestionMax

Acceso Produce Luis Galan