Usuario - - Acceso de usuarios
Lunes - 19.Febrero.2018


be natural - NIF B70101464
política de privacidad del portal
Estás en: Noticias

La filière pierre naturelle française à nouveau dynamique !

Avec Rocalia, qui se déroulera du 5 au 7 décembre 2017 à Lyon, Eurexpo, la France, grand pays de roche ornementale, rejoint le peloton des pays producteurs qui avaient déjà tous leur salon. A travers ses animations et ses expositions thématiques, Rocalia sera le rendez-vous incontournable des professionnels de la pierre, et réunira les principaux acteurs nationaux et internationaux du marché. 

En 2017, l’économie de la filière pierre naturelle française retrouve du dynamisme, même si la longue période électorale, la mise en place des grandes régions, le développement des Communautés de Communes et des grandes Métropoles, entre autres, n’ont pas été favorables à la prise de décision, en particulier pour l’achat public. Ce dernier étant un élément important pour les professionnels français des roches ornementales, que ce soit dans les aménagements urbains ou la restauration du patrimoine. Grand pays producteur de pierre, marbre et granit, en particulier par la diversité de ses matériaux (plusieurs centaines) et leurs qualités (esthétiques et techniques), la qualité française est internationalement reconnue. 

La France est aussi un marché important, très attractif pour les matériaux et produits en provenance de pays à plus bas coût de main d’œuvre, en particulier du Sud de l’Europe, de Turquie et d’Asie. Il en résulte une forte concurrence, dans tous les domaines d’usage de la pierre naturelle, mais en particulier sur les marchés publics de voirie, grands consommateurs de roches ornementales. 

Le marché français en quelques chiffres pour l’année 2016 : 

903 000 tonnes de roches ornementales de construction et de décoration importées, pour une valeur de 281 millions d’euros (résultat stable par rapport à 2015) 

224 000 tonnes exportées pour une valeur de 90 millions d’euros (résultats en légère baisse par rapport à 2015) 

Une tonne de roche ornementale importée nous a coûté 311 euros, alors qu’une tonne exportée nous a rapporté 403 euros. 

Une analyse un peu plus fine des résultats de notre commerce extérieur, montre quand même que sur quelques secteurs stratégiques (pierres marbrières, voirie) nos producteurs se sont montrés compétitifs. 

Pour la filière pierre, une consommation privée et publique privilégiant les matériaux à faible empreinte environnementale et les circuits courts de proximité, renforcera la reprise qui s’est amorcée cette année. En 2015, la production française de roches ornementales a représenté 524 millions d’euros (hors mise en œuvre). La filière peut s’appuyer sur un tissu important d’entreprises spécialisées (extraction, transformation, mise en œuvre) : environ 6 000 entreprises essentiellement de moins de 20 salariés, réparties sur toute la France, employant environ 8 000 salariés. 

La France dispose aussi du dispositif de formation le plus complet, unique au monde, permettant sous de multiples formes (Education Nationale, CFA du bâtiment, CFA de l’Unicem, associations de Compagnons, Greta, AFPA, etc.) aux jeunes et aux adultes de se former aux métiers de la pierre (taille de pierre, marbrerie de décoration, sculpture, gravure, conducteur d’engins de carrière), partout en France.  A partir du CAP, il est possible d’obtenir des diplômes jusqu’au niveau III. Même si l’enseignement aux techniques manuelles reste très important, la formation répond aujourd’hui aussi aux besoins des entreprises dans la maîtrise des technologies, en particulier pour l’utilisation de plus en plus répandue de machines à commandes numériques. Très traditionnels par certains aspects, les métiers de la pierre sont aussi extrêmement technologiques, puisque certaines entreprises utilisent aujourd’hui des robots. 

Source : Salon Rocalia - Décembre 2017

Compártelo:
meneame digg delicious technorati google bookmarks yahoo blinklist twitter Facebook
ir arriba

v02.14:0.08
GestionMax

Acceso Produce Luis Galan